LE MARIAGE

Le mariage est l’un des piliers les plus importants de l’équilibre social. Il permet de mettre en place la cellule base de la société, c’est-à-dire la famille (foyer ou ménage).

DEFINITION DU MARIAGE

Selon le code sénégalais de la famille (Article 100), le mariage se définit comme l’union d’un homme et d’une femme devant des témoins dans le but de fonder une famille.

En d’autres termes, c’est l’établissement solennel et officiel de l’acte d’union entre un homme et une femme. Le mariage est régi par la religion (mariage religieux), par la loi (mariage civil) et par les coutumes (mariage coutumier).

Remarque : Le mariage est généralement une union légale et rituelle entre un homme et une femme, bien que certains pays occidentaux reconnaissent également le mariage entre personnes de même sexe.

CONDITIONS DE FOND DU MARIAGE

Pour pouvoir se marier, un certain nombre de conditions doivent être remplies :

  • Le consentement des époux : chacun des futurs époux doit consentir en principe au mariage.
  • Le consentement des parents : le mineur ne peut contracter mariage sans l’accord de la personne qui exerce la puissance paternelle à son égard.
  • L’absence de lien de parenté : la parenté est le lien de sang qui existe entre père ou mère et enfant, frère et sœur, entre oncle ou tante et neveu. Tout mariage entre ces personnes est interdit pour éviter l’inceste.
  • L’absence d’alliance c’est le lien né du mariage. Il constitue un obstacle au mariage car un homme ne peut pas se marier avec la sœur de sa femme vivante
  • Le sexe et l’âge : le mariage ne peut être contracté qu’entre un homme âgé de plus de 18 ans et une femme âgée de plus de 16 ans.
  • L’expiration du délai de viduité : on entend par délai de viduité le temps pendant lequel la loi interdit à la femme veuve ou divorcée de se remarier :

Exemple : Au Sénégal, ce délai est de 3 mois (hideu) en cas de divorce et de 4 mois 10jrs (teindj) en cas de décès du mari.

  •  La dissolution du précédent mariage par le juge
  • Le versement de la dot à la femme

Rappel : Il existe 2 options du mariage dont la monogamie qui exige à l’homme de se limiter à une seule épouse à la fois contrairement à la polygamie qui autorise jusqu’à 4 femmes. Les régimes du mariage sont la communauté des biens, la séparation des biens et le régime dotal.

PROBLEMES DU MARIAGE

Le mariage peut être influencé par un certain nombre de problèmes

Les problèmes socioculturels

Les problèmes socioculturels du mariage sont liés aux :

  • Castes : C’est le conflit de Sang entre les classes sociales par exemple «Guéweul et Guer»
  • Religions : comme la religion musulmane qui interdit à toute femme musulmane de s’unir avec un homme d’une autre religion
  • Ethnies : certaines ethnies ne font le mariage qu’entre-elles : c’est le mariage endogamique
  • Conflits de génération : du fait que les jeunes refusent de nos jours de vivre comme les grands parents.
  • Rapports sociaux : Les riches entre les riches, les pauvres entre les pauvres.

On note aussi des problèmes d’éthique et de mœurs : infidélité, déception, trahison, …

Les problèmes économiques

Parmi les problèmes économiques, on peut retenir :

  • Les faibles revenus : Les dépenses sollicitées par la belle-famille sont souvent difficiles à satisfaire.
  • Le chômage : le manque d’emploi rend difficile la prise en charge de la famille
  • Le manque de qualification professionnelle : qui s’exprime par un manque de savoir-faire et par conséquent un manque de travail.

D’autres part, on note le matérialisme et la corruption

Les problèmes sanitaires

Ce sont essentiellement :

  • l’infertilité,
  • l’impuissance sexuelle,
  • les maladies incurables,
  • les fistules obstétricales,
  • l’invalidité totale

PROPOSITION DE SOLUTIONS

Pour faire face à ces nombreux problèmes du mariage et favoriser l’équilibre social, il faut :

  • Respecter la sacralité du mariage
  • Préserver les valeurs culturelles (exemple : cousinage à plaisanterie) ;
  • Eduquer les jeunes sur les droits et devoirs conjugaux (entraide, solidarité, discrétion…)
  • Avoir une formation professionnelle ;
  • Créer des activités génératrices de revenus pour la famille ;
  • Ne jamais forcer un mariage ;
  • Rencontre d’IEC dans la famille : Information – Education – Communication sans tabou

CONCLUSION

Le mariage est une union sacrée qui doit être préservée par les époux. A cet effet, pour le préserver du divorce, il faut lutter contre les influences négatives. Le mariage est le meilleur moyen de garantir l’épanouissement et l’équilibre familial.