Notion de Développement Durable

Cette notion de « développement durable » dont la finalité est de «satisfaire les besoins de la population, tout en préservant pour l’avenir, la capacité de production de la nature», fut également l’une des idées maitresses de la conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement (CNUD), qui s’est tenue au Brésil, en Juin 1992. Trois idées maitresses vont sous-tendre les actions pédagogiques en Education à l’Environnement (EE) :

1- La perspective environnementale, l’Education Environnementale (EE) vise à préserver et à améliorer la qualité de l’environnement, support à la vie ; il s’agit de favoriser chez les apprenants un développement soutenu d’aspects cognitifs, affectifs, sociaux, pratiques.

2- La perspective éducative, l’Education Environnementale (EE) vise la promotion d’un développement d’une éducation plus adaptée à la réalité du monde actuel et aux mutations et besoins de nos sociétés contemporaines Comme le dit si bien Lucie Sauvé (1994), « l’Education Environnementale a contribué à améliorer les conditions d’apprentissage par la mise en œuvre des pratiques pédagogiques, attachées à un paradigme éducationnel inventif ».

3- La perspective méthodologique (la réponse au comment ?) l’Education Environnementale (EE), par la transmission du savoir, la découverte, le constructivisme, le socio-constructivisme sera au cœur du triangle didactique qui mettra en action l’enseignant, la matière d’enseignement et les élèves, dans des situations d’enseignement/apprentissage (E/A), sans négliger le milieu de vie de l’élève, – le contexte -, à prendre en considération pour une meilleure intégration des objectifs d’enseignement / apprentissage (E/A).

Les interrelations entre les perspectives environnementales, pédagogiques et méthodologiques vont donner lieu à des diversités de modèles à exploiter en Education Environnementale (EE).

Il nous faudra également avoir à l’esprit, les cinq catégories d’objectifs généraux d’enseignement/ apprentissage (E/A) telles que définies par l’UNESCO, dans le rapport final de la Conférence de Tbilissi, en 1975. Ces objectifs doivent être à la base de tout projet éducatif environnemental, visant le développement de qualités individuelles significatives, voire collectives, aussi bien du point de vue des connaissances, des attitudes, des comportements et des certitudes que du devenir du jeune citoyen sénégalais.

Dès lors ,les options méthodologiques pour l’élaboration des curricula et programmes scolaires suivront l’optique de la pédagogie centrée sur l’apprenant (le pédo-centrisme), selon une approche par les objectifs ou pédagogie par les objectifs (PPO), avec la logique d’une approche plutôt systémique: la définition des objectifs généraux et spécifiques, le choix des expériences d’apprentissage et l’organisation des expériences d’apprentissage/enseignement (E/A), le choix des méthodes d’évaluation (formative et sommative) et enfin des contenus mis au point à l’issue d’un module englobant des thèmes spécifiques mais cohérents…

Références :

  • Extrait rapport CNUD, Brésil, en Juin 1992
  • Extrait rapport final de la Conférence de Tbilissi, en 1975

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *