Historique

Avec un taux de scolarité très faible des femmes n’avaient presque pas accès aux instances économiques et décisionnaires. Leurs rôles spécifiques se limitaient à l’entretien des enfants, hygiène domestique, l’alimentation de la famille, etc. Et pourtant, ces tâches étaient mal assurés du fait du taux important de malnutrition, de la présence du péril fécal, des épidémies, etc.

Alors, pour résorber ces fléaux, des solutions étaient devenues nécessaires et beaucoup d’actes ont été posés. C’est ainsi que des écoles comme l’Ecole des Assistant Sociaux, l’Ecole des Agents Sanitaires, l’Ecole des Monitrices Rurales et l’Ecole Normale d’Enseignement Technique Féminin ont été créées.

En 1963, le Centre National de Formation des Monitrices d’Économie Familiale Rural (CNFMEFR) est créé par le Plan d’opération du 27 mars pour satisfaire les besoins d’encadrement des organisations féminines. Dans la même année, fut inauguré le Centre Pédagogique d’Enseignement Technique Féminin (CPETF) dont la vocation était la formation des maîtresses adjointes (pour 1 an) et des maîtresses en Enseignement ménager et social (pour 3 ans). A la fin de leurs études, elles devaient se charger de l’enseignement ménager au niveau des collèges, des centres d’enseignement ménager et des écoles primaires.

En 1965, l’Ecole Normale d’Enseignement Technique Féminin (ENETF) remplaça le Centre pédagogique. Le décret 68-944 du 31 août 1968 réorganise l’ENETF qui prend désormais en charge la formation des maîtresses d’Economie Familiale Rurale qui doivent encadrer les monitrices rurales.

Au début des années 1970, une enquête mondiale a montré l’importance qu’un grand nombre d’Etats attachaient à l’enseignement de l’économie familiale pour l’amélioration de la vie familiale et sociale. Ainsi, l’UNESCO met en place la Fédération Internationale en Economie Familiale (FIEF) pour mener une étude sur la situation mondiale de l’Économie Familiale et Sociale dans les systèmes scolaires.

En 1973, il y a eu diversification dans la formation des maîtresses (après une année de Tronc Commun, elles pouvaient s’orienter en Section Couture, Restauration ou Sociale). La formation en 4 ans (après le Bac scientifique) des professeurs est introduite à l’ENETF avec le décret 74.721 du 19 juillet 1974. La dénomination « Enseignement Ménager » a été officiellement remplacée par celle « d’Economie Familiale ».

En 1979, la formation des Professeurs d’Économie Familiale revient au Ministère de l’Éducation Nationale (MEN) par le décret 79.1002 qui la prévoyait parmi les départements de l’Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique et Professionnel (ENSETP) de Dakar.

En janvier 1991, le CNFMEFR de Thiès et de l’ENETF de Dakar furent fusionnés  en une seule entité dénommée École Nationale de Formation en Économie Familiale et Sociale (ENFEFS) lors des  journées d’études organisées sur la restructuration des Écoles de formation professionnelle. Cette école forme des agents polyvalents au niveau monitrice (pour 2 ans) et maitresse (pour 4 ans) avec une année en tronc commun.

Depuis 2012, l’ENSETP recrute des étudiants de niveau bac+2ans pour une formation de deux ans comme professeurs d’enseignement moyen (PEM) en économie familiale et sociale (EFS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *